Défi 12/37 – Envoyer des remerciements

“La gratitude peut transformer votre routine en jour de fête.” William Arthur Ward

remerciments

Ressentir et exprimer de la gratitude pour ce que l’on a, ce que l’on vit, ce que l’on apprend… Voila un élément essentiel à notre bonheur. Avant de partager avec vous un article de fond sur la gratitude, j’ai pensé que de l’expérimenter serait une belle façon d’introduire le sujet, et en cette période de fêtes, nous avons tous des occasions de remercier nos proches, nos amis, nos collègues. J’ai aussi une raison très personnelle de relever ce défi, une personne très importante dans ma vie me manque. Il s’est creusé un fossé entre nous et une petite voix me répète sans cesse: “ce que tu n’arrives pas à lui dire, écris-le!”. C’est peut-être lié à mon coté introvertie, j’exprime plus facilement mes émotions par écrit.

Concept: Ecrire une lettre de remerciement et la lire à la personne

Martin Seligman, le père de la psychologie positive, a identifié 3 techniques ayant un impact remarquable sur le niveau de bonheur des gens:

  1. lister et se remémorer 3 expériences positives à la fin de chaque journée. Méthode que Florence Servan-Schreiber a joliment importé en France avec son ouvrage  “3 kifs par jour” (lien en fin d’article).
  2. identifier une de vos “forces” principales et l’utiliser dans différents aspects de votre vie. Sujet d’un prochain article…
  3. écrire une lettre de gratitude à quelqu’un et la donner personnellement.

C’est cette troisième technique que je vous invite à explorer cette semaine. Vous pouvez être plus heureux ET cultiver votre relation avec une autre personne en lui écrivant une lettre de remerciement exprimant votre appréciation pour son impact dans votre vie. Une fois écrite, envoyez la lettre ou mieux encore lisez la à cette personne. A priori, on imagine bien l’effet positif que cette lettre pourra avoir sur la personne qui la reçoit, mais des études récentes ont identifié qu’elle a aussi un impact très positif sur l’auteur. Les raisons invoquées pour l’effet de ces lettres sont variées:

  • vous vous donnez une chance de savourer votre expérience positive avec cette personne. Bryant et Veroff ont écrit sur le pouvoir de savourer les expériences positives.
  • en vous rappelant ce que d’autres sont prêts à faire pour vous et ce que vous avez accompli grâce à leur aide, vous boostez votre confiance en vous.
  • la gratitude aide à faire face au stress en vous incitant à réinterpréter un évènement “négatif” sous un autre éclairage (ce que vous en avez appris, comment cela vous a fait grandir…)
  • vous cultivez vos liens interpersonnels, vous créez des nouvelles relations et en renforcez d’autres.
  • la gratitude est incompatible avec des émotions négatives: vous ne pouvez pas à un instant donné être à la fois reconnaissant et en colère.
  • cela contrecarre l’adaptation hédonique. (J’explique le concept d’adaptation hédonique dans mon bonus)

En pratique: un papier, un stylo et toute votre authenticité

Commençons par le commencement: à qui allez vous écrire? Comme je le disais au début de l’article, j’ai une personne en tête, mais je compte bien renouveler l’exercice régulièrement. Il me faut donc une liste de destinataires pour assurer la pérennité de ce défi. Martin Seligman propose de se concentrer sur des personnes qui ont fait ou dit quelque chose qui a changé votre vie pour le meilleur et que vous n’auriez pas encore eu l’occasion de remercier. Je crois que c’est effectivement le top du top, mais je trouve très difficile d’identifier ces personnes. Oui, j’ai bien deux ou trois visages qui me viennent à l’esprit, mais je serais bien incapable de retrouver ces personnes… Si comme moi vous êtes intimidés par cette instruction, pensez à des personnes qui ont eu de gentilles attentions pour vous ces derniers temps: un cadeau, un mot d’encouragement, un coup de main. Je suis sure que votre liste s’allonge déjà!

Vient ensuite le détail pratique qui a son importance: sur quel support allez-vous écrire? Il s’agit de dire à la personne a quel point elle est spéciale dans notre vie, il me semble alors tout naturel de sortir mon plus beau stylo et une carte choisie spécialement pour elle. Sur la photo qui illustre cet article, vous pouvez voir la carte que j’ai choisi pour ma première destinataire. Cette longue silhouette chapeautée est une belle représentation de cette personne et la jeune plante qu’elle porte en main est symbolique du chemin qu’elle parcourt en ce moment. Néanmoins, si le fait d’écrire en manuscrit vous bloque, que ce soit parce que vous n’aimez pas votre écriture ou que vous ne le faites quasiment jamais, ne laissez pas tomber l’exercice pour autant: prenez votre ordinateur et tapez votre texte!

Mais qu’écrire? Martin Seligman recommande des textes assez courts: environs 300 mots (pour comparaison, cet article fait un peu plus de 1000 mots). Je n’en ai pas encore l’expérience, mais j’imagine que si l’on écrit de trop longues tartines, on risque de passer de la lettre de remerciement à une session de psychothérapie, en se mettant au centre du récit alors que la lettre a pour but de mettre l’autre en lumière. Un mot d’ordre donc: soyez concis. En dehors de cela, voici quelques conseils glanés à droite à gauche pour vous (nous) aider à démarrer:

  • décrivez précisément ce qu’elle a fait pour vous puis expliquez ce que vous avez ressenti et quel impact cela a eu sur vous. Répondez au “quoi?”, “quand?”, “comment?” et “pourquoi?”.
  • soyez sincère et attentionné
  • pensez à remercier l’intention du geste tout autant que le geste. Je m’explique. Admettons que quelqu’un vous ait fait un cadeau. Il se peut que l’objet en lui même ne vous ait pas plu, mais que le fait que la personne fasse un effort pour trouver ce cadeau vous ait touché. Remerciez pour l’intention.
  • la rédaction doit être un bon moment, pas une punition. Si ce n’est pas le cas, arrêtez, cela se ressentira dans votre courrier.
  • valorisez la personne. Elle vous a fait sentir spécial, important et aimé, rendez-lui la pareille.

Une fois votre lettre rédigée, trois options classées dans l’ordre d’impact sur vous et la personne:

  1. arrangez un rendez-vous avec la personne et lisez lui la lettre (pensez à la laisser en partant ;o)
  2. si la distance est un problème (ce qui est le cas pour moi cette fois-ci), appelez la personne pour lui lire la lettre au téléphone puis envoyez la.
  3. si vraiment c’est au dessus de vos forces, contentez-vous d’envoyer la lettre.

Faites de ces lettres de remerciement un rituel mensuel. C’est un cadeau pour votre destinataire autant que pour vous.

Pour clôturer, je dois admettre que j’ai un gros trac vis à vis de ma lettre. Mais c’est promis, elle sera écrite et lue avant la fin de la semaine! Et vous à qui allez vous écrire? Partagez vos réponses dans les commentaires.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *