Etre multi-potentiel

“Je ne suis pas confuse. Je suis juste passionnée et curieuse de tout.” Guilia Bergonzoni.

onglage-Shabai-LiuDu banal: “Que veux-tu faire quand tu seras grand?” au message new âge: “Trouvez votre vocation et tout viendra facilement”, en passant par les tests destinés à identifier la carrière idéale, nous sommes bombardés par le message que nous devons trouver notre voie et y mettre toute notre énergie afin de réaliser notre potentiel. Nous baignons dans le culte de la spécialisation et celui qui ne rentre pas dans ce modèle fini par être jugé voir pire, par se juger lui-même. Etant une personne qui a besoin de donner du sens à son travail, j’ai été tout naturellement attirée par ce discours, cette idée que nous avons tous un talent spécial à cultiver durant notre vie pour en faire profiter les autres, et se réaliser pleinement. Appelez cela un don, une vocation, un destin… Je l’ai cherché… encore… longtemps… Mais je ne l’ai pas trouvé. Mon problème: je m’intéresse à des tas de choses qui n’ont aucun rapport entre elles. Ma dernière grande révélation, c’est que je ne suis pas la seule.

Un multi-potentiel est une personne qui a de nombreux centres d’intérêts et qui est sans cesse à la poursuite de nouvelles passions (parfois, mais pas toujours, en délaissant les anciennes). Voici mon schéma de fonctionnement typique: je découvre un sujet ou une activité nouvelle et suis fascinée par celle-ci. Je lis tout ce que je trouve sur le sujet, je prends des cours, j’expérimente, je déborde d’enthousiasme… jusqu’à ce que doucement mon intérêt diminue. Et puis je découvre cette autre activité  qui semble tellement cool que je dois absolument essayer. Je lis tout ce que je trouve sur le sujet, je prends des cours, j’expérimente, je déborde d’enthousiasme… Cette fois-ci, c’est sûr, j’ai enfin trouvé mon truc. J’imagine même parfois de quitter mon job pour changer de carrière afin de me centrer sur cette nouvelle passion!  Mais là aussi, l’intérêt diminue inexorablement.

Un “multi-potentiel” n’a pas une vocation, mais des intérêts multiples qu’il poursuit aussi bien séquentiellement qu’en parallèle. Il y a quelques années, alors que je consultais une psychologue spécialisée dans la réorientation professionnelle, je lui ai décrit ma situation en ces termes: “Ma vie est comme un puzzle avec des pièces tellement différentes… Je sais qu’un jour elles se mettront en place et que tout cela fera sens, mais pour le moment je suis perdue.” Effectivement, elles se sont mises en place, mais pas comme je l’espérais. En lui disant ces mots, j’espérais trouver un jour le job idéal qui par magie combinerait tous mes centres d’intérêts. Mais ma réalité est différente: il m’a fallu accepter que ma vocation soit justement de ne pas en avoir UNE mais PLUSIEURS.

Typiquement, un multi-potentiel se dit:

    • Je ne me vois pas faire le même métier toute ma vie!
    • Quand je découvre un nouveau hobbie qui me plait, je plonge dedans.
    • Je perds mon intérêt pour des sujets qui auparavant me fascinaient.
    • Je m’ennuie dès que je sais comment faire quelque chose.
    • Je pense que chacun sur cette planète est là pour une raison… sauf moi.
    • Je n’ai pas le temps de faire tout ce que je voudrais faire.

Vu d l’extérieur, le multi-potentiel semble papilloner d’un intéret à l’autre, s’investissant excessivemnt pour ensuite abandonner le sujet qui le passionnait peu de temps auparavant. Pour notre entourage, nous manquons de focus, sommes dispersés, instables, lunatiques, superficiels… On fini par se demander ce qui cloche chez nous. Mais cette façon d’être est tout autant un trait de personnalité que le fait d’être introverti ou extraverti. Quelque part, c’est cela notre don, notre vocation.

Si rien de ce que j’ai écrit plus haut n’a de sens pour vous, mieux vaut que vous arrêtiez la lecture de cet article, car comme pour tous les traits de caractères, seuls ceux qui les partagent comprennent exactement ce dont on parle. Pour ceux d’entre vous qui se retrouvent dans ces lignes, j’aimerais vous aider à apprécier ce don:

  1. Acceptez-le. Vous n’êtes ni anormal, ni fainéant, ni irrationnel, ou toute autre étiquette que l’on a pu vous coller. Vous  n’êtes pas un lunatique.
  2. Connectez-vous à d’autres “multi-potentiels”. Vous faites partie d’une tribu qui petit à petit sort de l’ombre. Grace à l’internet, il y a de nombreuses communautés de multi-potentiels qui se forment. C’est réconfortant de savoir que l’on n’est pas un cas clinique. Pour cela, faites une recherche google avec les mots clefs: “scanner”, “renaissance person” ou “multipassionate”.
  3. Essayez de trouver un dénominateur commun parmi certaines de vos passions, cela vous aidera à prendre du recul et d’identifier des thématiques qui vous tiennent particulièrement à cœur.
  4. Utilisez votre créativité pour faire des liens entre vos passions, injectant un peu de l’une dans l’autre et vis et versa.
  5. N’abandonnez jamais quand les choses deviennent difficiles, mais seulement quand vous avez le sentiment d’avoir fait le tour du sujet.

J’aimerais aussi partager avec vous le travail d’Emilie Wapnick, que je viens de découvrir et qui m’a donné l’envie d’écrire cet article. Après avoir interviewé des dizaines de multi-potentiels épanouis, elle a identifié 4 schémas principaux qui leur permettent d’intégrer cette composante de leur personnalité dans leur profession. C’est une piste intéressante pour ceux d’entre vous qui comme moi désespèrent à l’idée de ne jamais trouver un emploi  qui leur convienne.

  1. Le boulot “melting-pot”: certains multi-potentiels arrivent à fusionner plusieurs passions dans une activité professionnelle, souvent sous forme d’entreprenariat mais aussi parfois comme employés. Si ce modèle peut sembler idéal à première vue, il est souvent difficile à atteindre et par nature instable puisque nous avons sans arrêt de nouvelles passions.
  2. Une autre catégorie de multi-potentiels choisissent des boulots qui ne soient pas trop prenants et consacrent leur temps libre à leurs passions.
  3. Certains encore on simplement plusieurs jobs, chacun s’axant sur une passion en particulier.
  4. Enfin, une partie de multi-potentiels changent tout simplement de carrière régulièrement.

On peut naturellement imaginer toutes sortes de variations sur ces 4 schémas. Actuellement, je suis un mix du 2 et du 3. J’ai un boulot en 4/5 qui me laisse du temps pour explorer d’autres choses (comme ce blog, le scrapbooking, l’alimentation saine) et une activité d’indépendante complémentaire de professeur de Pilates. Mais j’ai aussi déjà complètement changé de domaine professionnel (4) et je suis certaine que je recommencerai tôt ou tard…. Chaque cas est unique, comme nos combinaisons d’intérets!

La semaine prochaine, je vous parle des forces des multi-potentiels afin que vous puissiez apprécier ce don à sa juste mesure (que ce soit chez vous ou chez un proche.)

Crédit image: Shabai Liu (Flickr)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet article:multi potentiel,multipotentiel,profession multipotentiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *