Défi 34/37 – Passer du temps dehors

“Nous avons pensé que s’affranchir de la nature était un gage de notre intelligence et de notre puissance. Or, plus on s’affranchit de la nature, plus on devient vulnérable.” Nicolas Hulot

outdoorCombien de temps avez vous passé dehors aujourd’hui? Un article du journal britannique The Guardian rapporte un sondage alarmant: 75% des enfants anglais passent moins de temps dehors que des personnes incarcérées! Parmi eux, 20% ne vont pas dehors du tout au cours d’une journée ordinaire. Il y a fort à parier que les chiffres sont encore plus alarmants pour les adultes…

Pourtant, nous sommes inextricablement liés à la nature. Nous sentons tous instinctivement que nous entourer de nature nous fait du bien, et de récentes recherches confirment ce besoin viscéral de faire plus de place à la nature dans notre quotidien.

Le concept: la nature nous fait du bien

La nature soigne notre corps:

  • S’exposer à la lumière naturelle permet à notre corps de synthétiser de la vitamine D, celle-ci nous protège de l’ostéoporose, des maladies cardiaques et de certain cancers. Elle est aussi nécessaire au développement osseux, à la croissance cellulaire et à la réduction d’inflammations. La vitamine D dont nous avons besoin provient à 80-90% de cette synthèse car cette vitamine est peu présente dans l’alimentation. D’autre part, l’exposition au soleil aide également notre corps à produire de l’oxyde nitrique, composant qui diminue la tension artérielle grâce à ses effets vasodilatateurs.
  • L’exposition à la végétation booste notre système immunitaire. Au Japon, où la visite des parcs et des forêt est devenu une pratique thérapeutique appelée “Shinrin-yoku” (bain de forêt), des études ont montré que ces promenades en forêt entrainent une augmentation du nombre de globules blancs pouvant perdurer jusqu’à une semaine après la promenade. L’hypothèse des scientifiques est que lors de nos promenades dans la nature, nous sommes exposés aux  phytoalexines qui sont des substances antimicrobiennes organiques que les plantes synthétisent et accumulent lorsqu’elles ont été exposées à des micro-organismes. Ces phytoalexines semblent bénéficier à l’homme également.

La nature est bonne pour notre moral:

  • Elle nous aide à diminuer notre stress et notre anxiété en facilitant la relaxation, diminuant le niveau de cortisol (hormone du stress) dans notre organisme, notre rythme cardiaque et notre tension artérielle. Une des raisons invoquées serait notre sensibilité aux parfums qui nous entourent. Certaines fleurs (jasmin, lilas, rose…) ainsi que l’odeur de pin ont démontré leur effet sur la réduction du stress et de l’anxiété.
  • Elle nous permet de recharger nos batteries et de gagner en vitalité. Passer du temps dehors nous fait sentir plus vivants comme si nous nous imprégnions de toute cette vie autour de nous.

La nature nous rend plus créatifs: une étude faite sur des groupes de randonneurs démontre que notre créativité est au top après trois jours d’immersion dans la nature et déconnection totale de la technologie. Selon la scientifique qui a mené cette étude, Ruth Ann Atchley: “La nature est un espace où notre esprit peut se reposer, se relaxer et être moins sur ses gardes. Ainsi, nous libérons une partie de nos ressources mentales pour être plus créatifs, imaginatifs, résoudre des problèmes.”

En pratique: être en contact avec la nature 30 minutes par jour

Le chiffre de 30 minutes peut sembler faible, mais si vous repassez le film de votre journée, vous verrez que ce n’est pas si évident que cela. Néanmoins, voici mes résolutions pour augmenter ce que j’ai décidé d’appeler ma “bulle nature”:

  • faire du sport dehors: celui-là sera facile puisque je cours déjà deux fois par semaine dans le parc au bout de ma rue. Reste à voir quelles autres activités je pourrais “externaliser”.
  • méditer et lire dehors: j’ai un beau petit bout de jardin dont je ne profite pas assez simplement parce qu’il y a toujours tellement d’autres choses à faire. Autant, j’ai très tôt incité mes enfants à venir écouter des histoires dans le jardin, autant j’ai du mal à prendre le temps d’attraper un bouquin pour moi et me poser en pleine journée dehors. Par contre, mes enfants sont très respectueux de mes moments de méditation que ce soit dedans ou dehors (je me plais à croire qu’ils sentent le changement d’attitude de maman après la méditation…)
  • conduire moins et pédaler plus: celui-ci ne me mettra pas forcement plus dans la nature, mais au moins aura le mérite de faire prendre la lumière du jour.
  • en faire une routine: lorsque nous sommes en vacances chez mes parents, nous faisons systématiquement une promenade en bord de plage après le souper. Vu nos agendas, cela me semble difficile à répliquer en dehors des vacances, mais le principe de mettre en place ce type d’habitudes me plait. Je dois encore réfléchir à la mise en pratique. Pourquoi pas lire les histoires du soir dans le jardin? Ou bien prendre un chien, la promenade deviendra obligatoire ;o)

Quelque soit le moyen, sortez! Sentez l’herbe sous vos pieds et la brise sur votre visage. Respirez le parfum des fleurs et savourez le chant des oiseaux. Laissez la nature vous apaiser, vous  ressourcer, vous bercer. Sentez son effet sur votre corps, votre esprit et votre âme.

Patagez vous aussi votre « bulle nature » dans les commentaires ci-dessous.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *