Chalenge: simplifiez votre email

“La meilleure façon de simplifier la vie est de définir vos priorités” Nishan Panwar

mailbox-Pam-LanePour cette semaine, je vous propose un petit chalenge lié à un article récent: Simplifier en purgeant. Alors que mon article traitait principalement des objets matériels qui nous envahissent, il s’applique aussi à notre boite email. Qui parmi vous voit son inbox se remplir quotidiennement de dizaines de messages? Dans le meilleur des cas, vous lisez leur contenu en diagonal. Les jours où vous êtes pressés, vous les effacez directement. Au pire, ils restent indéfiniment dans votre liste sans fin d’emails non lus, encombrant votre écran et surtout votre tête. Même si ils disparaissent de votre vue lorsque vous éteignez votre ordinateur, ils créent un bruit de fond, un “désordre digital” qui reste tapi quelque part dans votre cerveau et pèse lourd… Alors si vous êtes prêts à vous sentir plus léger et libre, ce chalenge est pour vous.

Votre mission, si vous l’acceptez, est de vous désinscrire de toutes les listes email qui ne vous apportent pas de valeur ajoutée. Parmi celles-ci, on trouve en vrac:

  • les emails purement commerciaux de vendeurs chez qui vous avez passé une commande un jour ou l’autre. Cette catégorie est plutôt facile, elle va du catalogue Desingual à la promotion absolument immanquable-c’est-du-jamais-vu d’un vendeur de tapis volant à Tombouctou dont vous vous demandez bien comment il a pu avoir votre email. Avant de vous attaquer à ceux-là,  retournez lire le billet sur le choix d’offrir (et de s’offrir) des expériences plutôt que des biens matériels. Puis surfez la vague et désinscrivez-vous dès qu’un nouveau mail apparait. Soyez intraitable pendant un mois et vous verrez l’effet radical de ce petit geste. Si jamais le lien pour vous désabonner ne fonctionne pas ou n’est pas facilement repérable, l’option numéro deux est de flagger le mail comme spam et laisser votre logiciel email le bloquer pour vous.
  • les mails type réseaux sociaux: cela dépend de vous, mais demandez-vous si être informé de tous les updates de tous vos contacts est réellement nécessaire. Vous voulez peut-être garder un rappel des anniversaires, mais quel est l’interet de savoir qu’un de vos contact a liké une photo? Posez-vous la question. En général, vous avez le choix de ce que vous recevez ou pas alors faites la fine bouche, ne gardez que ce qui vous est utile.
  • les newsletters: c’est le plus dur pour moi. Quand je souscris à une newsletter, c’est seulement si le contenu proposé me branche. Je suis curieuse, j’ai envie de découvrir de nouvelles choses ou bien de simplement voir le même matériel abordé sous un autre angle. Du coup, je me dis qu’en me désinscrivant je risque de passer à coté DU concept qui va changer ma vie. Dans ce cas, je me fie à la citation en tête de l’article: est-ce que le sujet est vraiment prioritaire pour moi? Les indices sont faciles: si j’efface régulièrement la newsletter sans la lire, si je lis quelques articles mais ne trouve rien de concret à mettre en œuvre immédiatement, ou enfin si le thème n’est plus d’actualité pour moi ( par exemple, ma puce ayant 5 ans et demi, une newsletter sur l’allaitement est un peu hors de mon univers ces temps-ci): ciao! Pour consoler mon petit cerveau inquiet de rater le truc du siècle, un petit reality check suffit: combien d’info ai-je reçu via newsletter qui ont métamorphosé ma vie? Et puis, si l’info est si sensationnelle, elle reviendra dans mon radar d’une manière ou d’une autre via les blogs que je consulte ou les rares newsletters que j’ai consciemment choisi de garder.

Prêt? C’est parti!

Faites une première passe dans votre inbox et partagez dans les commentaires le nombre de listes que vous avez éliminé sans même un regret.

Image: Pam Lane (Flickr)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *